Combat des Peuple Indigènes du Brésil est silentié par le gouvernement brésilien au Forum Permanent sur les questions Autochtones de l'ONU

24 ABR 2015
24 de Abril de 2015
Actuellement en cours à New York la 14 ème session du Forum Permanent sur les questions Autochtones, qui lest le plus important espaçe des politiques internationalles en défense des droits de ces peuples et où est garanti que les réprésentants des délegations de tous les continents puissent faire leurs démandes en faveur sa survie. 

Les difficultés de dialogue de ces popilations avec leurs gouvernements est aussi une réalité globale, ce qui fait de nous des peuples à la marge d'une culture colonisante et eurocentrique que denie notre identité et favorise depuis des siècles notre génocide.

L'ONU a publié en 2007 la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, dont les pays signataires, le gouvernement brésilien inclus, so compromettent a saluer les 46 articles du document international et a realizer des politiques publiques pour son implantation. La version en français est disponible au site.

Cette année pendant le mois d'avril, l'Articulation Nationale des Peuples Indigènes du Brésil - APIB a agité la capitale de son pays a realizer des interventions e postestations dans les pricipales institutions politiques brésiliennes: le tribunal féderal supérieur, la présidence de la république et le congrès national avec des sessions espéciales à la chambre des députés et au sénat contre la proposition d'amendement constitutionnel PEC215.

La PEC215 propose le passage du pouvour décisoire sur la démarcation des térritoires autochtones de l'exécutif (la fondation nationale des indigènes et la présidence de la république) au législatif (congrès national), ce qui est rendre aux députés et sénateurs brésiliens, la plus part issus de familles propriétaires de grands domaines agricoles et gigantesques entreprises, dont les campagnes sont financées par l'agrobusiness.

La démarcation des terres autochtones dans les territoires contestés par les intérêts du capital brésilien soit pour la production agricole ou l'exploitation des ressources naturelles est considéré comme une menace au progrès et de l'économie brésilienne; d'autre part la non démarcation de ces territoires est une plus grande menace a la préservation des cultures considerées patrimoine de l'humanité: ses modes de vie, leurs coutumes, langues, et spiritualité. La démarcation des territoires indigènes est aussi une garantie de plus pour la protection de l'environnement, la faune, de la flore et de la nature vivante de notre planète.
La délégation brésilienne au Forum Permanent sur les questions Autochtones est caractéristique du débat politique sur la réalité des peuples indigènes Brésil: le représentant permanent du gouvernement comme articulateur des droits autochtones au Brésil à l'ONU, Marcos Terena, est l'organizateur des Jeux Autochtones du Monde, qui se tiendra à la ville de Palmas, Tocantins en Septembre 2016.

Les Jeux Autochtones du Monde est un projet développé par le gouvernement brésilien avec des partenariats internationaux pour diffuser la culture, l'identité et le sport autochtones partout dans le monde, ce qui serait une cause digne de célebration si elle ne fut manipulée politiquement pour masquer l'échec du gouvernement brésilien avecles réelles exigences des peuples autochtones de notre pays. Marcos Terena travaille en faveur des intérêts du gouvernement brésilien à occuper son charge à l'ONU ne pas mentionnant l'Articulation Nationale des Peuples Indigènes du Brésil ou la controverse PEC215.

Heureusement le forum assure la présence de représentants d'organisations autochtones indépendantes et la délégation brésilienne compte également avec la présence de Sonia Bone Guajajara, coordinateur exécutif de l'APIB et une des dirigeantes indigènes qui représentent les réels intérêts  de nos peuples, et Kezo Ariabo, répresentant de la jeunesse autochtones du Brésil, le seul a avoir eu l'opportunité d'expliquer la réalité politique Brésil et critiquer le PEC215 qui rompt les accords internationaux préconisées par l'ONU. Voir la vidéo sur Facebook.

Le vendredi 24 Avril, 2015 a été fait le lancement Jeux Autochtones du Monde à l'ONU, présentés comme une incitative positive du gouvernement brésilien en faveur des accords internationaux, avec de grands éloges au prétendu soutien aus peuples autochtones brésiliens, ce qui a été remis en question dans la note officielle l'APIB lancée le 21 Avril. Les représentants de l'APIB ont trouvé des difficultés a présenter les réelles exigences des peuples autochtones du brésil et à critiquer le gouvernement brésilien  au forum censé être l'espace créé à cet effet.

Devant ce silentiement sistematique l'APIB a publié la Déclaration des Peuples Indigènes du Brésil au Forum Permanent sur les questions Autochtones l'ONU à propos des violations des droits fondamentaux des peuples autochtones au Brésil, où est mis en cause le reél panorama brésilien sur cette question, dont on a l'espoir, arrive aux yeus et oreilles du monde.

Par Daiara Tukano 

Photo: Todd Southgate

Redação Yandê

Voltar

© 2013 - 2019 YANDÊ - A rádio de todos. Todos os direitos reservados